Tycho Brahé et Johannes Kepler
👨‍🚀

Tycho Brahé et Johannes Kepler

Tycho Brahé (1546-1601) - Danemark

Publication "De nova stella", Copenhague, 1573. Cette nouvelle étoile est une Supernovae apparue dans la constellation d'Ophiuchus (visible depuis la terre de octobre 1604 à octobre 1605).

Page de De Nova Stella montrant la position mesurée par Johannes Kepler de l'étoile nouvelle.
Page de De Nova Stella montrant la position mesurée par Johannes Kepler de l'étoile nouvelle.

Porträtt av Tycho Brahe. Nyckelord: Porträtt, Tycho Brahe, Målning, Mustasch, Man, Pipkrage, Svart, Smycken, Föremålsbild, Konst
Porträtt av Tycho Brahe. Nyckelord: Porträtt, Tycho Brahe, Målning, Mustasch, Man, Pipkrage, Svart, Smycken, Föremålsbild, Konst

Johannes Kepler (1571-1630) - Allemagne

Respect pour le travail de Copernic. Propose un compromis entre système géocentrique et héliocentrique.

  • 1598 - adoption du système Copernicien, plus beau, plus simple que les épicycles, la Lune devient un satellite ;
  • une planète est associée à un polyèdre régulier (tétraèdre, cube...). (Publication "Prodromus Dissertationum Cosmographicarum, continens Mysterium Cosmographicum")
Copie d’un portrait perdu de Johannes Kepler, peint en 1610, qui était conservé chez les Bénédictins de Krems.
Copie d’un portrait perdu de Johannes Kepler, peint en 1610, qui était conservé chez les Bénédictins de Krems.

KEPLER, Johannes (1671-1630). Prodromus Dissertationum Cosmographicarum, continens Mysterium Cosmographicum de admirabili proportione orbium coelestium. [And:] – Pro suo opere Harmonices Mundi Apologia. Frankfurt: Erasmus Kempfer for Godefrid Tampach, 1621-1622.
KEPLER, Johannes (1671-1630). Prodromus Dissertationum Cosmographicarum, continens Mysterium Cosmographicum de admirabili proportione orbium coelestium. [And:] – Pro suo opere Harmonices Mundi Apologia. Frankfurt: Erasmus Kempfer for Godefrid Tampach, 1621-1622.
  • la découverte de nouveaux métaux ruinent la crédibilité de l'hermétisme qui associe à chaque planète un métal ;

Collaboration avec Brahé (jusque 1601) qui lui permet d'accéder à des mesures astronomiques "remarquables" et d'obtenir :

  • Mars n'a pas une trajectoire circulaire mais elliptique ;
  • Loi des aires : "le rayon qui lie le Soleil et Mars balaie des aires égales en des temps égaux" ;
  • est constante ( est le rayon, est la période de la planète), publication dans "Harmonices mundi", 1619.
Astronomia nova aitiologetos, seu physica coelestis, tradita commentariis de motibus stellae Martis, ex observationibus G. V. Tychonis Brahe.
Astronomia nova aitiologetos, seu physica coelestis, tradita commentariis de motibus stellae Martis, ex observationibus G. V. Tychonis Brahe.